Les articles

L’ONU aux côtés des forces génocidaires

 L’ONU prend la relève de la coalition FARDC-Forces génocidaires repoussée par le M23. Et annonce l’offensive contre le M23, dont les conséquences pourraient (...)

L’ONU prend la relève de la coalition FARDC-Forces génocidaires repoussée par le M23. Et annonce l’offensive contre le M23, dont les conséquences pourraient être létales pour les populations déjà victimes du génocide de 1994.

The UN takes over from coalition FARDC-FDLR genocidal pushed back by the M23, and announces an offensive against the M23. The consequences could be lethal for people already suffering from the 1994 genocide.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 31/07/2013

L’ONU déclare la guerre

 L’ONU a donné un ultimatum au M23 de déposer les armes sous 48 heures, soit avant jeudi 16 heures, après quoi la brigade offensive constituée de Tanzaniens et (...)

L’ONU a donné un ultimatum au M23 de déposer les armes sous 48 heures, soit avant jeudi 16 heures, après quoi la brigade offensive constituée de Tanzaniens et de Sud-africains pourraient intervenir aux côtés des FARDC associées aux FDLR et Maï-Maï.

The UN has given an ultimatum to the M23 to disarm within 48 hours, before Thursday at 4pm, after which the "offensive brigade" with Tanzanians and South Africans could intervene alongside the FARDC and FDLR associated with Mai-Mai.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 31/07/2013

Nouvelles attaques des FARDC contre le M23

 Le 21 et le 22 juillet 2013 deux attaques importantes ont été lancées contre le M23 par les Forces armées rdcongolaises sans que les positions bougent, ceci en (...)

Le 21 et le 22 juillet 2013 deux attaques importantes ont été lancées contre le M23 par les Forces armées rdcongolaises sans que les positions bougent, ceci en dépit d’importants bombardements, et du recours aux hélicoptères ainsi qu’à l’infanterie. La guerre de l’information fait toujours rage autour de cette bataille dont la prolongation et l’intensification interdisent tout pronostic.

Two important attacks against the M23 have been launched on july 21 and 22, lead by the FARDC, and failed to move the frontline, despite heavy shelling and the help of helicopters and infantery. The war of information is still raging about this battle as its extension and intensification prohibit prognosis.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 23/07/2013

La 2e bataille de Mutaho

 Le M23 déclare avoir été attaqué, ce dimanche à 14 heures, non seulement par des FDLR et Maï Maï Nyatura comme les fois précédentes, mais par les FARDC, qui (...)

Le M23 déclare avoir été attaqué, ce dimanche à 14 heures, non seulement par des FDLR et Maï Maï Nyatura comme les fois précédentes, mais par les FARDC, qui tenteraient de le déloger de ses positions surplombant Goma, à Mutaho, où ine importante bataille s’est déjà produit le mois dernier.

Il dénonce par ailleurs le fait que les forces gouvernementales aient progressivement avancé depuis une quinzaine de jours, jusqu’à se retrouver à vingt mètres des lignes du M23.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 14/07/2013

L’intox des shebbabs du M23

 Depuis plusieurs jours, court, enfle, se répand par de multiples voix, une nouvelle figure de diabolisation du M23 : il aurait recruté des shebbabs, des (...)

Depuis plusieurs jours, court, enfle, se répand par de multiples voix, une nouvelle figure de diabolisation du M23 : il aurait recruté des shebbabs, des intégristes musulmans de Somalie, et pour un peu deviendrait la nouvelle antenne d’Al Quaeda au cœur du Kivu.

Morceau d’anthologie, l’article de Colette Braeckman, publié sur son blog. D’après l’armée congolaise, les attaques en cours dans le Beni seraient le fait d’une alliance de Maï Maï et de l’ADF-Nalu ougandaise, nous dit-elle. Mais elle y voit néanmoins confirmation de la prédiction du gouverneur Julien Paluku : celui-ci annonçait que des Shebbabs attaqueraient.

Plus sérieusement, un rapport de l’ONU, daté du 20 juin 2013, décrit les troupes de l’ADF sans évoquer de shebbabs – mais n’en est pas moins ajouté comme éléments à charge. De toutes façons, cette présence serait confirmée par les "services d’informations burundais et ougandais" et par des "sources policières" congolaises.

Mais "d’autres sources policières", interrogées par Braeckman, "mettent également en cause le mouvement M23"… Une "preuve" ? Le chef du département jeunesse du M23, Ali Musagara, serait "de confession musulmane". Il aurait ainsi non seulement des prédispositions pour le djihad international, mais de plus des "facilités pour recruter au sein de sa communauté". Pire encore : "le président de la communauté musulmane du Nord Kivu serait proche du M23"...

La journaliste note entre parenthèses que "la communauté musulmane de Goma connaît une rapide expansion". Ainsi, contre le M23 l’antitutsisme ne suffit plus – il est vrai que la plupart de ses membres ne sont pas Tutsi –, la xénophobie anti-rwandaise marche moyennement – il s’agit manifestement d’un mouvement nationaliste congolais. Alors ils pourraient aussi bien être islamistes ?

Il ne manquait plus que cette plume à l’épouvantail parfait que la propagande dresse par touches pour tenter de justifier de cette guerre injustifiable.

L’Agence d’Information

Mis en ligne par L’Agence d’information

 14/07/2013

Un nouveau front au Nord Kivu ?

 Evasions de prison, apparitions de nouveaux fronts politico-militaires : les adversaires du pouvoir de Joseph Kabila se multiplient, à l’heure où l’ONU (...)

Evasions de prison, apparitions de nouveaux fronts politico-militaires : les adversaires du pouvoir de Joseph Kabila se multiplient, à l’heure où l’ONU prétend le renforcer.

Jailbreaks, emergence of new political and military fronts, opponents of Joseph Kabila multiply, at a time when the UN claims to strengthen it.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 3/07/2013

La Nuit rwandaise 11 - Volume 1 | La Nuit rwandaise 11 - Volume 2

LE TARTUFFE OU L’IMPOSTEUR / ARCHIVES & TÉMOIGNAGES / LES FAITS SONT TÊTUS / DOCUMENTS / NEGATIONNISME ET EGLISE / RWANDA, DEMAIN / LA NUIT BURUNDAISE / LA NUIT CONGOLAISE / DOCUMENTS / DOSSIER DGR / RWANDA, ILS ECRIVENT / REMERCIEMENTS


 En savoir plus