Rezo

Les articles

18/04/2014

Deuxièmes Rencontres de La Nuit rwandaise à Paris

18 avril 2014
 Maison de l’Afrique
Le vendredi 18 avril 2014 de 10h à 22h se tiendront les secondes Rencontres de La Nuit rwandaise dans le cadre de la vingtième commémoration du génocide des Tutsi. Une journée de débats et d’échanges autour de la participation française au génocide des Tutsi au Rwanda.

Scandale dans une agence de l’Onu. Roman.

 Un roman à clef jette une lumière crue sur la corruption et le clientélisme dans une agence de l’Onu. Rencontre avec l’auteur. A roman à clef casts a harsh (...)

Un roman à clef jette une lumière crue sur la corruption et le clientélisme dans une agence de l’Onu. Rencontre avec l’auteur.

A roman à clef casts a harsh light on the corruption and cronyism in an agency of the UN. Meet the author.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 24/02/2014

France/Rwanda : tout ce qu’il faut savoir sur le procès Simbikangwa

 Les autorités de Kigali avaient régulièrement dénoncé la France d’être un havre de paix pour les suspects du génocide des Tutsi du Rwanda en 1994. Vingt ans après (...)

Les autorités de Kigali avaient régulièrement dénoncé la France d’être un havre de paix pour les suspects du génocide des Tutsi du Rwanda en 1994. Vingt ans après les faits, un premier grand procès se tient enfin à Paris.

Rwandan authorities have often denounced France for being a haven to suspects of the Tutsi genocide in Rwanda in 1994. Twenty years after the crime, a first great trial is finally held in Paris.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 6/02/2014

Sketch de Canal Plus sur le Rwanda : le carton jaune du CSA

 Le CSA a mis en garde Canal+. pour avoir diffusé un sketch "portant atteinte à la dignité humaine" et à la mémoire des victimes et rescapés du génocide des (...)

Le CSA a mis en garde Canal+. pour avoir diffusé un sketch "portant atteinte à la dignité humaine" et à la mémoire des victimes et rescapés du génocide des Tutsi de 1994. Des suites judiciaires sont envisagées par les plaignants.

CSA warned TV channel Canal + for a sketch "detrimental to human dignity" and to the memory of the victims and survivors of the 1994 genocide of Tutsis. Following judicial action is sought by the complainants.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 5/02/2014

Le capitaine Paul Barril incriminé

 Lundi 24 juin 2013, une plainte pour complicité de crime contre l’humanité a été déposée contre Paul Barril, par trois éminentes associations françaises de (...)

Lundi 24 juin 2013, une plainte pour complicité de crime contre l’humanité a été déposée contre Paul Barril, par trois éminentes associations françaises de défense des droits humains : la vénérable Ligue des Droits de l’Homme, fondée lors de l’affaire Dreyfus, en 1898, la non moins importante Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), qui regroupe 178 associations provenant de plus d’une centaine de pays, et Survie, association engagée depuis vingt ans dans la dénonciation des responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi.

En 2004, pour le dixième anniversaire du génocide de 1994, Survie, avec d’autres associations, organisait la commission d’enquête citoyenne qui s’est chargée d’examiner ces responsabilités françaises, et le volumineux rapport issu de ces travaux concluait, en son point 1.15 :

"l’ex-capitaine de gendarmerie Paul Barril apparaît au cœur du dispositif militaire franco-rwandais ; il ne cache pas ses liens avec la mouvance porteuse du génocide, ni qu’il a été présent au Rwanda pendant le génocide ; deux sources sérieuses, Alison Des Forges et Patrick de Saint-Exupéry, indiquent qu’il a signé avec le gouvernement du génocide un contrat “insecticide” (les Tutsi étaient appelés “cafards”) ; il est peu compréhensible que, sur ce point comme sur d’autres, ce militaire semble bénéficier d’une totale immunité ; la Commission ne comprend pas non plus qu’il n’ait pas été entendu par la Mission d’information parlementaire.

Le 24 janvier 2013, Le Parisien publiait un document – saisi par le juge Trévidic lors de perquisitions effectuées aux domiciles de Paul Barril en 2012 –, dans lequel le ministre de la défense du gouvernement intérimaire rwandais (GIR), en date du 27 avril 1994, confirmait son accord pour la fourniture de 1000 hommes destinés à se battre aux côtés des forces armées rwandaises – pendant le génocide. [Voir l’article du Parisien en fin de revue de presse ci-dessous.]

Rappelons que Paul Barril fait également l’objet de plaintes pour son action au Centrafrique en 2002-2003 qui vaut aujourd’hui à son adjoint de l’époque, Jean-Pierre Bemba, d’être déféré devant la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité. [Voir le dernier document ci-dessous.]

[Source : l’Agence d’Information]

Mis en ligne par L’Agence d’information

 27/06/2013

Sites Web

Articles référencés

Procès Kabagema vs le Gouvernement sur le non versement des (...)

Ce lundi 17 décembre 2018, à partir de 15.00, il s'est tenu à la Haute (...)

Ce lundi 17 décembre 2018, à partir de 15.00, il s'est tenu à la Haute Cour de Kigali le procès Procès Etat Rwanda vs Aloys Kabagema, un ex agent complémentaire de la Fonction Publique du Burundi (...)

 18/12/2018

Karim El Aynaoui : « Il y a de grandes incertitudes quant aux (...)

Au lendemain des Dialogues atlantiques, organisés à Marrakech par le Policy (...)

Au lendemain des Dialogues atlantiques, organisés à Marrakech par le Policy Center for the New South (ex-OCP Policy Center), l'organisateur fait le bilan d'une septième édition qui a notamment connu (...)

 18/12/2018

Une seule Africaine figure dans le classement Forbes des 100 (...)

Une seule africaine figure dans le classement des 100 femmes les plus (...)

Une seule africaine figure dans le classement des 100 femmes les plus puissantes du monde en 2018, rendu public le 4 décembre par le magazine américain Forbes. Il s'agit de la présidente éthiopienne (...)

 18/12/2018

LaForge Fils Bazeyi, Porte-parole des FDLR arrêté par les (...)

Forge Fils Bazeyi, Porte-parole des FDLR a été arrêté par les FARDC/Farces (...)

Forge Fils Bazeyi, Porte-parole des FDLR a été arrêté par les FARDC/Farces Armées de la RDC. Il venait de traverser la frontière de Bunagana venant d'Uganda. D'autres sources font état d'un long (...)

 18/12/2018

Les articles

28/06/2016

Burundi, la révolte des enfants

« Après Dieu, il y a le roi »…
Les arrestations de collégiens et lycéens dans l’affaire des « gribouillis » se poursuivent par les forces spéciales Pour avoir griffonné le visuel du président dans les manuels scolaires, des étudiants de huit à dix-huit ans sont suspendus des cours, emprisonnés et, dans certains cas, torturés. Le sort qui leur est réservé, dans un pays où le régime pratique l’assassinat, les rafles et les disparitions forcées contre l’opposition, ne semble pas émouvoir les ténors de la diplomatie régionale et internationale. Un silence complice face à un pouvoir hanté par le culte de la personnalité du chef et en pleine (...)

Burundi : Gouverner par la terreur

 Que reste-t-il des accords d’Arusha pour la paix et la réconciliation signé le 28 août 2000 ? Il n’en reste rien ou si peu à l’heure où, isolé au sein même de (...)

Que reste-t-il des accords d’Arusha pour la paix et la réconciliation signé le 28 août 2000 ? Il n’en reste rien ou si peu à l’heure où, isolé au sein même de son parti, le président burundais Pierre Nkurunziza s’applique à sauver son pouvoir par la terreur et le quadrillage du territoire par les milices imbonerakure et les services de renseignement. À l’heure où la France reste l’un des derniers soutiens du régime inique et où l’argent des « missions de paix » des Nations-Unies et de l’OUA rétribue les pires criminels du régime burundais, L’Agence d’information fait le point de la situation avec l’un des meilleurs analystes de l’histoire contemporaine du Burundi.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 4/02/2016

Burundi : des sanctions économiques contre Nkurunziza ?

 « À Bujumbura, les assassinats extrajudiciaires, notamment d’opposants politiques, de journalistes et de défenseurs de droits de l’homme, se sont multipliés (...)

« À Bujumbura, les assassinats extrajudiciaires, notamment d’opposants politiques, de journalistes et de défenseurs de droits de l’homme, se sont multipliés depuis le mois d’avril. »

« Ceux qui expriment une opinion divergente continuent à vivre dans la peur des enlèvements et des assassinats et de nombreuses allégations crédibles ont été faites concernant des actes de torture qui auraient été commis »
- M. Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme [1]

Mis en ligne par L’Agence d’information

 12/12/2015

Alexis Sinduhije, toujours retenu à l’aéroport international de (...)

 Le célèbre opposant au pouvoir Burundais, Alexis Sinduhije, reste retenu depuis mercredi, dans la zone internationale de l’aéroport belge de Zaventem, après un (...)

Le célèbre opposant au pouvoir Burundais, Alexis Sinduhije, reste retenu depuis mercredi, dans la zone internationale de l’aéroport belge de Zaventem, après un vol en provenance de Ndjamena (Tchad), via Nairobi (Kenya).

The famous Burundian opponent, Alexis Sinduhije, is still retained by police, since Wednesday, in the international zone of the Belgian Zaventem Airport, after a flight from Ndjamena (Chad), via Nairobi (Kenya).

Mis en ligne par L’Agence d’information

 3/05/2014

Un leader de l’opposition burundaise arrêté à Bruxelles

 Jeudi 30 avril au matin, Alexis Sinduhije figure de l’opposition burundaise a été interpellé à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem alors qu’il était en transit en (...)

Jeudi 30 avril au matin, Alexis Sinduhije figure de l’opposition burundaise a été interpellé à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem alors qu’il était en transit en provenance de Ndjamena et à destination de l’Italie.

Thursday, April 30, in the morning, Alexis Sinduhije, a Burundian opposition figure was arrested at Brussels Airport Zaventem while in transit to Italy from Ndjamena.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 1er/05/2014

Sites Web

Articles référencés

La lutte contre les VBG, une affaire de tout le monde (...)

Jeudi 29 novembre et mercredi 5 décembre, l’ONG ActionAid, a organisé une (...)

Jeudi 29 novembre et mercredi 5 décembre, l’ONG ActionAid, a organisé une série d’activités dans le cadre de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences de faites aux femmes. La (...)

 18/12/2018

RN 15, la route de la mort

La route Ngozi-Gitega est meurtrière. La population parle d’un accident tous (...)

La route Ngozi-Gitega est meurtrière. La population parle d’un accident tous les trois jours en moyenne. La police de Ngozi veut des moyens pour arrêter l’hécatombe.

 18/12/2018

Muyinga/ Buhinyuza : Délicate cohabitation entre les jeunes (...)

Entre les jeunes militants du parti au pouvoir et ceux de l’opposition, la (...)

Entre les jeunes militants du parti au pouvoir et ceux de l’opposition, la cohabitation n’est pas toujours sereine. Une organisation, le MIPAREC, tente de rapprocher ces jeunes et engrange quelques (...)

 18/12/2018

Ecole technique Christa : Sit-in contre la rétention des (...)

Colère, indignation et désespoir, tels sont les sentiments des lauréats de (...)

Colère, indignation et désespoir, tels sont les sentiments des lauréats de l’ancien lycée technique Buterere qui n’ont pas encore reçu leurs diplômes. Lundi 17 décembre, il est 9 heures 45 minutes. Nous (...)

 18/12/2018

Les articles

Dernière heure : Répression sanglante à Kinshasa

 On apprend à l’aube de ce 22 janvier qu’une centaine de personnes manifestant pacifiquement avec le curé et les prêtres de la paroisse St Christophe, à (...)

On apprend à l’aube de ce 22 janvier qu’une centaine de personnes manifestant pacifiquement avec le curé et les prêtres de la paroisse St Christophe, à Kinshasa/Ngaliema/Quartier Anciens Combattants, ont été arrêtées et acheminées par la Garde républicaine (GR) à la résidence de Zoé Kabila où ils seraient actuellement torturés à mort. Les prêtres ont tous leurs vêtements déchirés. "Le régime sanguinaire s’affole !" conclut notre informateur qui appelle à une réaction urgente de l’opinion internationale. "Il y a déjà des morts."

L’information provient du représentant congolais de la FIDH. Quant à Zoé Kabila, c’est le frère du Président, à la tête d’un empire financier fruit de la prédation des ressources naturelles et budgétaires et dont le trésor se trouve dans les paradis fiscaux.

L’Agence d’information

Mis en ligne par L’Agence d’information

 22/01/2018

RDC : Appel urgent au Président Macron

 Aujourd’hui, on tue à Kinshasa. C’est à la mitrailleuse que l’armée tire sur la foule descendue dans les rues pour contester le régime de Joseph Kabila (...)

Aujourd’hui, on tue à Kinshasa.

C’est à la mitrailleuse que l’armée tire sur la foule descendue dans les rues pour contester le régime de Joseph Kabila prolongé au-delà de son deuxième mandat sans même un simulacre d’élection.

Rappelons, Monsieur le Président, que cette répression intervient moins d’un an après l’ouverture, en juillet, d’un centre de formation pour les hauts gradés de l’armée rdcongolaise, formation aux techniques de contre-insurrection assurée par des instructeurs français.

Depuis plusieurs années, dans ce pays ravagé par la misère, on a pu voir l’action délétère du général Baillaud, instrumentalisant diverses milices et bandes armées à seule fin de déstabilisation, ceci prenant des proportions effrayantes, d’abord au Kivu, et maintenant au Kasaï, où les sbires de Kabila ne reculent devant aucun des sales procédés de la « guerre révolutionnaire » chère à l’armée française depuis les années 50.

Nous demandons ici solennellement le rappel du général Baillaud, ainsi que la fermeture immédiate de cette école militaire criminelle ouverte à Kinshasa sous votre responsabilité.

Nous dénonçons aussi le fait que la France – et l’Espagne [1] – aient osé bloquer toute protestation européenne, de même que la France paralyse l’ONU sur ce dossier depuis bien longtemps.

Nous demandons que la France renonce à sa fonction de « penholder » [2] au Conseil de sécurité, et rappelle au besoin son ambassadeur auprès de cet organisme, afin de permettre à la communauté internationale de regarder la situation plus impartialement.

L’Agence d’Information
La Nuit rwandaise

Mis en ligne par L’Agence d’information

 21/01/2018

Que se passe-t’il au Congo RDC ?

 RDC - Répression des marches citoyennes, attaquées par des tirs de gaz lacrymogènes et des tirs à balles réelles par l’armée et la police nationale congolaise. (...)

RDC - Répression des marches citoyennes, attaquées par des tirs de gaz lacrymogènes et des tirs à balles réelles par l’armée et la police nationale congolaise.
L’AFP et l’ONU parlent d’au moins 5 morts et 33 blessés.
Internet et les principaux réseaux de téléphonie mobile sont coupés.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 21/01/2018

Fin de partie en RDC ?

 Où l’on signale l’importance de l’accord signé entre les USA et l’Angola, le 17 mai 2017, pour le vingtième anniversaire du renversement de Mobutu. Que Luanda ait (...)

Où l’on signale l’importance de l’accord signé entre les USA et l’Angola, le 17 mai 2017, pour le vingtième anniversaire du renversement de Mobutu. Que Luanda ait aussitôt massé ses troupes à la frontière de la RDC semble confirmer que cet accord, dans lequel Washington invite l’Angola à faire le gendarme de la région, pourrait bien être suivi d’effet. Si c’était le cas, c’est l’ensemble de l’ordre françafricain, avec sa guerre révolutionnaire et ses pseudos "forces de maintien de la paix de l’Onu", qui pourrait s’effondrer comme un château de cartes...

Mis en ligne par L’Agence d’information

 1er/06/2017

RDC Les sanctions nouvelles sont arrivées

 Les mesures prises par Bruxelles s’adressent notamment aux officiels politiques et militaires impliqués dans les atrocités contre les civils lors de la traque (...)

Les mesures prises par Bruxelles s’adressent notamment aux officiels politiques et militaires impliqués dans les atrocités contre les civils lors de la traque contre les miliciens « Kamwina Nsapu ». Une accusation grave qui pourrait annoncer des développements imprévisibles dans l’enquête sur le meurtre des deux experts de l’ONU en mars dernier.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 31/05/2017

RDC/Angola : Trump prend la main ?

 Davantage qu’un allié, Luanda s’impose comme la puissance tutélaire de Kinshasa. Le 17 mai un accord de coopération bilatéral américano-angolais était conclu à (...)

Davantage qu’un allié, Luanda s’impose comme la puissance tutélaire de Kinshasa. Le 17 mai un accord de coopération bilatéral américano-angolais était conclu à Washington, aux termes duquel l’armée angolaise serait chargée de rétablir l’ordre en RDC, au Burundi et en République centrafricaine.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 29/05/2017

Sites Web

Articles référencés

Mon portail: utilisez le bouton Ajouer à ma sélection pour ajouter jusqu'à 5 rubriques à votre portail.

Les articles

Résolution 2098 de l’ONU

 Résolution 2098 (2013), adoptée par le Conseil de sécurité à sa 6943 eme séance, le 28 mars 2013. La résolution 2098, rédigée par la France et adoptée le 28 (...)

Résolution 2098 (2013), adoptée par le Conseil de sécurité à sa 6943 eme séance, le 28 mars 2013.

La résolution 2098, rédigée par la France et adoptée le 28 mars dernier, prévoit la création d’une Brigade d’intervention spéciale sous l’autorité de la mission onusienne en République Démocratique du Congo (MONUSCO).

Cette brigade, dont l’objectif affiché serait de neutraliser les différents groupes armés présents au Kivu (M23, les FDLR, les Forces démocratiques alliées, l’APCLS, la LRA, les Forces nationales de libération (FNL), les divers groupes Maï Maï et les autres groupes armés), semble néanmoins avoir pour cible principale les combattants du M23.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 18/06/2013

Que se passe-t-il au Kivu ?

 Le texte ci-dessous est un appel. Contre une politique criminelle mise en œuvre sous nos yeux et sous couvert des meilleures intentions et d’un épais manteau (...)

Le texte ci-dessous est un appel. Contre une politique criminelle mise en œuvre sous nos yeux et sous couvert des meilleures intentions et d’un épais manteau de désinformation.

The text below is an appeal. Against a criminal policy which is being carried out before our eyes, but behind a thick veil of pious intentions and disinformation.

Il testo che segue è un appello. Contro una implementazione politica criminale davanti ai nostri occhi e sotto l’apparenza di buoni propositi e una spessa coltre di disinformazione.

Mis en ligne par L’Agence d’information

 7/04/2013

Les habits neufs de l’empire
Guerre et désinformation dans l’Est du Congo

Acheter en ligne (Aviso éditions)


 En savoir plus

Sites Web

SOS-Torture Burundi

  SOS-TORTURE / BURUNDI Ce site web est alimenté par les Défenseurs des Droits de l’Homme du Burundi (DDH) : Etes-vous témoin d’un acte de torture ? d’une exécution extrajudiciaire ? d’un enlèvement ou (...)

Articles référencés

Date / site internet

Droits de l’homme/ Chronique d’un divorce

Le 6 décembre 2018, le gouvernement du Burundi a décidé de fermer le bureau (...)

Le 6 décembre 2018, le gouvernement du Burundi a décidé de fermer le bureau onusien des droits de l’Homme. Une décision normale, pour les uns. Une sentence pour écarter les témoins gênants, pour les (...)

 17/12/2018

Torture en RDC : un tabou de la répression politique

Un rapport édifiant et glaçant d’une ONG britannique met en lumière (...)

Un rapport édifiant et glaçant d’une ONG britannique met en lumière l’utilisation de la torture pour écraser la contestation en République démocratique du Congo (RDC). Des pratiques ultra-violentes (...)

 5/11/2018

Ingérences des Militaires belges au Rwanda en 1963-64

Introduction à un document du conseil de cabinet du gouvernement belge daté (...)

Introduction à un document du conseil de cabinet du gouvernement belge daté de 1964. Antoine Mugesera resitue ce document dans son contexte pour en prendre toute la teneur. L'ingérence militaire (...)

 9/04/2016